ANNECY--GENÈVE  Aéroport_100,00 €

Toutes Destinations.  FÊTE DU LAC   Samedi 4 août 2018.  OUVERT 24/24

Résultat de recherche d'images pour "open"

 

 

          Port:  +33 664 277 154 

          Fix:     +33 450 196 690

VILLE de CHAMBERY

VILLE DE CHAMBERY

 

 

Chambéry

Chambéry  est une commune française située dans le département de la Savoie en régionAuvergne-Rhône-Alpes.

Installée dans les Préalpes du Nord entre les massifs des Bauges et de la Chartreuse, aux confluents de la Leysse et de l’Albanne puis de l’Hyères, la ville est l’actuelle préfecture de la Savoie, ainsi que le siège d’une cour d’appel et d’un archevêché. Avec une population municipale de 59 490 habitants en 2014, Chambéry se classe au 91e rang national.

La ville est surnommée la « Cité des ducs » car acquise par la maison de Savoie en 1232, elle devient la capitalepolitique des comtes de Savoie en 1295 lors de l’achat du château et de l’établissement officiel du Conseil résident, puis du duché de Savoie de 1416 jusqu’à son transfert à Turin en 1562 . Chambéry demeure toutefois la capitale historique des États de Savoie. Grâce à la maîtrise des grands cols alpins et de la route d’Italie, qui leur a valu le surnom de Portiers des Alpes, les comtes, puis ducs de Savoie, devenus rois de Sardaigne en 1718, ont exercé une influence certaine en Europe, notamment en instaurant un véritable laboratoire de l’« absolutisme éclairé ». De 1792à 1815 et depuis 1860, la ville fait partie de la France.

Marquée par une industrialisation tardive, l’économie de la ville a longtemps reposé sur la présence des administrations et de l’armée. Son centre historique a été partiellement détruit lors des bombardements de mai 1944. Depuis sa fusion avec deux communes rurales et la création de nouveaux quartiers et zones industrielles dans les années 1950 et 1960, Chambéry connaît un fort accroissement démographique. La présence de l’université Savoie Mont Blanc, implantée en 1979, a également apporté à Chambéry une importante population universitaire.

 

Localisation

La ville de Chambéry se situe dans le sud-est de la France à environ 520 km de Paris330 km de Marseille210 km de Turin100 km de Lyon et à 85 km de Genève, ce qui lui vaut le qualificatif de « carrefour naturel européen » et explique son essor historique. Elle fait partie du sillon alpin (qui s’étend de Valence à Genève) et se situe pratiquement à mi-chemin entre Grenoble (55 km) et Annecy (50 km).

Son centre est enserré au niveau de la partie la plus étroite de la cluse de Chambéry3 séparant la trouée des Marchesau sud du bassin du lac du Bourget au nord. Le site est entouré à l’est par le massif des Bauges (dominé par le Nivoletet la croix du Nivolet), au sud par le mont Granier (Chartreuse) et la chaîne de Belledonne, à l’ouest par la chaîne de l’Épine (montagne la plus méridionale du Jura) et au nord par le lac du Bourget.

Avant la fondation de la ville à l’époque romaine, de vastes marais résultant des dernières glaciations s’étendaient à cet emplacement. Une partie de la commune se situe en terrain plat mais Chambéry est marquée par plusieurs côtes et collines : Les Monts, Montjay, la Boisse, Bellevue ou Chamoux, auxquelles s’ajoute le plateau de la Croix-Rouge sur les Hauts-de-Chambéry (ou Chambéry-le-Haut, sa dénomination d’origine) et Chambéry-le-Vieux. Le reste du paysage se compose de moyennes montagnes des massifs alentours. Chacune des côtes, qu’il s’agisse des Monts du côté des Bauges, ou de Bellevue du côté de la Chartreuse, débute à quelques centaines de mètres du centre-ville de la commune, à proximité de la gare pour la première et du château pour la seconde. Chambéry compte également le vallon des Charmettes au pied de la Chartreuse, et un petit vallon moins marqué entre les Monts et le plateau de la Croix-Rouge au nord de la commune.

En matière d’hydrographie, la commune est baignée par la Leysse, l’Albanne et l’Hyères4, rivières alimentant le lac du Bourget. Les zones péri-urbaines de la commune sont également arrosées par quelques menus cours d’eau tels le ruisseau des Charmettes, la fontaine Saint-Martin ou le Merderet sous la colline de Chamoux. En outre, le ruisseau de l’Eau Blanche, considéré comme la source du Tillet, prend sa source près du col de Saint-Saturnin, au niveau des limites communales de Chambéry et de Sonnaz. Enfin s’ajoute également à Chambéry la présence d’une fontaine souterraine d’eau ferrugineuse au pied de la colline de la Boisse.

Enfin, d’un point de vue géologique, la ville actuelle de Chambéry se trouve dans une cuvette naturelle occupée autrefois par des zones humides (marais), laissées par le retrait du lac du Bourget. La raison de cet établissement en ce lieu étant la présence de rivières (l’Albanne et la Leysse) constituant un rempart naturel contre les invasions, et l’emplacement, stratégique car situé sur des axes économiques de l’époque. La cité s’est développée et a pris forme autour des établissements administratifs pendant l’époque féodale. Les rues et les boulevards se sont développés à partir du château et du sénat (le cœur administratif et judiciaire du duché de Savoie).

 

Climat

Le climat à Chambéry est en partie de type montagnard en raison de la présence proche de la chaîne de l’Épine (Jura) et des massifs des Bauges, de la Chartreuse et de Belledonne (Alpes).

Pour autant, son climat demeure relativement tempéré et se caractérise par des étés souvent secs et chauds mais ponctués d’orages assez réguliers. Les automnes sont généralement pluvieux, bien que de belles arrière-saisons y soient aussi fréquentes. Les hiversse présentent avec peu de gel ou alors de manière faible à modérée. Les printemps sont normaux, sans anomalies particulières et varient d’une année à l’autre. La neige survient la plupart des hivers mais est la plupart du temps peu abondante et ne se maintient pas dans la durée.

L’ensoleillement est bon et le brouillard est peu fréquent (bien que certaines zones humides y soient soumises plus régulièrement). Les températures quant à elles sont fluctuantes, pouvant se montrer caniculaires l’été.

Malgré ces moyennes, des écarts existent entre les années. Ainsi le mois de juillet 2014 a été marqué par un record de précipitations avec près de 250 mm d’eau tombée, tandis qu’à l’inverse, dès le milieu du mois de juillet 2015 ont été mises en place des mesures de restriction d’eau en raison de l’absence prolongée de précipitations significatives pendant plus d’un mois

 

Transport aérien

La ville de Chambéry est desservie par l’aéroport de Chambéry – Savoie (anciennement Chambéry-Aix-les-Bains), le principal aéroport de Savoie.

L’aéroport, géré par le conseil départemental de la Savoie et Vinci Airports [pourquoi ?], assure des liaisons régulières vers la Grande-Bretagne (Londres, Manchester, Birmingham, entre autres) et les Pays-Bas (Amsterdam, Rotterdam). Il assure également de nombreuses liaisons charter spécialisées dans les vacances de ski avec la Russie (Moscou), le Danemark(Copenhague, Billund), l’Irlande (Dublin) et une dizaine d’aéroports britanniques. L’aviation d’affaires, avec plus de 10 000 passagers par an, place l’aéroport de Chambéry au premier rang de l’ancienne région Auvergne-Rhône-Alpes. Lors de l’année 2008, l’aéroport bat son record de fréquentation avec 270 632 passagers.

À proximité, l’aérodrome de Chambéry – Challes-les-Eaux se spécialise dans la pratique du planeur. Il fête en 2013 son centenaire.

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.