Toutes Destinations  24h/24h   7j/7j

ANNECY--GENÈVE aéroport__100,00 €

 

 

          Port:  +33 664 277 154 

          Fix:     +33 450 196 690

Ville Genève

Genève

 

 

Genève est une ville suisse située à l’extrémité ouest du Léman. Elle est la deuxième ville la plus peuplée de Suisseaprès Zurich. C’est le chef-lieu et la commune la plus peuplée du canton de Genève. En juin 2017, la ville comptait 202 144 habitants. Son aire métropolitaine, ou aire urbaine, forme une agglomération transfrontalière : le « Grand Genève », qui s’étend sur le canton de Vaud et les départements français de l’Ain et de la Haute-Savoie, pour une population totale, selon les critères retenus, allant de 605 000 à 946 000 habitants5. L’emblème de la ville est son jet d’eau culminant à 140 m.

Avec 23 organisations internationales et plus de 250 organisations non gouvernementales (ONG), Genève est la ville qui accueille le plus d’organisations internationales au monde. Le siège européen des Nations unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), font partie de ces organisations internationales.

Genève et New York sont les deux centres de coopération internationale les plus importants du monde, Genève étant le plus important en nombre de réunions. L’Office des Nations unies à Genève (ONUG) est le centre de diplomatie multilatérale le plus actif du monde et il a été le théâtre de nombreuses négociations historiques.

Genève est la deuxième place financière du pays après Zurich. Elle est considérée comme la plus importante au monde en matière de gestion de fortune privée trans-nationale et s’impose entre autres comme la première place mondiale pour le négoce du pétrole devant Londres. Du fait de son rôle à la fois politique et économique, elle fait partie des « villes mondiales ». Selon une étude de 2011 menée par Mercer Consulting, Genève est une des métropoles qui offre la meilleure qualité de vie au monde. La ville est aussi connue comme une des plus coûteuses, en culminant chaque année au classement des villes les plus chères du monde, ce qui fait que les ménages genevois disposent en 2016, à revenu égal, du revenu disponible le plus bas de Suisse ; ceci est cependant très largement compensé par un revenu brut moyen (et médian) parmi les plus élevés de Suisse.

La langue officielle de la ville est le français. Genève enregistre 2,93 millions de nuitées en 2016, ce qui contribue à sa caractéristique de « ville mondiale ».

 

Site

Genève s’étend à l’extrémité sud-ouest du Léman, sur les deux rives du Rhône, au centre d’une cuvette encadrée par des montagnes qui se trouvent toutes sur territoire français : les Voirons, le Salève, le Môle, le Vuache (département de la Haute-Savoie) et le massif du Jura (partie située dans le département de l’Ain). Dans la rade de Genève se situent les pierres du Niton, deux rochers émergeant du Léman et datant de la dernière ère glaciaire. L’un d’eux est choisi par le général Guillaume-Henri Dufour comme niveau de mesure pour déterminer l’altitude de Genève, ainsi que comme point de référence du calcul de toutes les altitudes en Suisse. Genève fait partie du sillon alpin, un territoire géographique qui s’étend jusqu’à Valence, à 244 kilomètres au sud-ouest.

La vieille ville, constituée des quartiers de Cité-centre et de Saint-Gervais, s’est formée sur et autour d’une colline sur la rive gauche du lac et de part et d’autre du Rhône autour de l’Île. Cette colline constitua dès la Préhistoire un refuge naturel protégé par le lac, le Rhône, l’Arve, des marécages et des fossés à l’est. La ville s’étend au xixe siècle après la démolition des fortifications (1850-1880).

En 2000, la commune obtient le prix Wakker de la Ligue suisse du patrimoine national pour son concept de réaménagement des berges du Rhône et de son environnement urbain immédiat. Le projet appelé « Fil du Rhône » est alors progressivement mis en œuvre.

Selon l’Office fédéral de la statistique, Genève mesure 15,95 km. 92,1 % de cette superficie correspond à des surfaces d’habitat ou d’infrastructure, 1,5 % à des surfaces agricoles, 3,1 % à des surfaces boisées et 3,2 % à des surfaces improductives.

 

Climat

Genève avec un climat tempéré, est influencée par l’Atlantique, ce qui a pour conséquence de modérer le climat. Les étés y sont agréablement chauds, et les hivers plutôt froids. Genève, à l’instar d’une grande partie de l’Europe, a tendance à se réchauffer (+1,2 °C d’augmentation de la température moyenne annuelle entre 1960-1990 et 1989-2011). L’ensoleillement y est également en nette augmentation, on constate ainsi 13,5 % d’ensoleillement en plus entre la période 1960-1990 (1492 heures d’ensoleillement annuel moyen) et la période 1989-2011 (1694 heures d’ensoleillement annuel moyen). Les précipitations sont plutôt bien réparties tout au long de l’année, avec toutefois une réduction des jours avec précipitations en été.

Genève, ville densément urbanisée, connaît le phénomène de chaleur urbaine. Ainsi, les températures ressenties en centre-ville, sont supérieures à celles enregistrées à l’aéroport de Genève-Cointrin.

Pendant l’hiver, on peut observer plusieurs jours sans dégel. Lorsque la bise se met à souffler, la sensation de froid est accentuée et peut rendre parfois les conditions assez rudes. Il arrive que le soleil soit masqué par des stratus ou par le brouillard. On en observe plusieurs jours par mois en hiver. Les Alpes avoisinantes reçoivent en général une quantité substantielle de neige et les stations de ski se trouvent à une heure de route. Dès le mois de mars, les températures augmentent et deviennent presque estivales fin mai. Les précipitations s’intensifient et prennent souvent un caractère orageux au cours du mois de mai. Les étés sont plutôt chauds, propices à la baignade dans le lac. Les matinées restent, quant à elles, relativement fraîches. Durant la saison, les pluies se font moins fréquentes mais plus intenses. C’est en effet la saison des orages exceptionnellement accompagnés de grêle. Genève est avec Sion, la région ayant le plus de journées tropicales en Suisse (température atteignant au moins 30 °C la journée). Le temps est encore estival début septembre, mais il se refroidit ensuite pour devenir hivernal fin novembre. Le record absolu de température maximale a été battu avec 39,7 °C le . Les chutes de neige surviennent en général à partir de fin novembre et jusqu’en mars, mais parfois dès fin octobre et jusqu’à fin mai (comme en 1935). Les vagues de froid peuvent être parfois extrêmement fortes, le record absolu de froid ayant été établi en janvier 1838 avec −25,3 °C.

 

Ville Ensoleillement
 (h/an)
Pluie
 (mm/an)
Neige
 (j/an)
Température moyenne
 (°C)
Genève 1 828 1 005 8 10.5
Zurich 1 531 1 054 20 9
Lausanne 1 872 1 153 10 11
Lugano 2 069 1 559 4 12
La Chaux-de-Fonds 1 710 1 441 45 6

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.