Toutes Destinations  24h/24h   7j/7j

ANNECY--GENÈVE aéroport__100,00 €

 

 

          Port:  +33 664 277 154 

          Fix:     +33 450 196 690

VILLE GRENOBLE

VILLE DE GRENOBLE

 

 

Grenoble est une commune du sud-est de la France, chef-lieu du département de l’Isère, ancienne capitale du Dauphiné. Troisième commune de la région Auvergne-Rhône-Alpes, derrière Lyon et Saint-Étienne, Grenoble est la commune-centre de la deuxième agglomération de cette région après celle de Lyon. Elle est également la plus grande métropole alpine, devant Innsbruck et Bolzano, ce qui lui vaut le surnom de « capitale des Alpes ».

L’histoire connue de Grenoble couvre une période de plus de deux mille ans. À l’époque gallo-romaine, le bourg gaulois porte le nom de Cularo, puis celui de Gratianopolis. Son importance s’accroît durant le xie siècle lorsque les comtes d’Albon choisissent la cité comme capitale de leur province, le Dauphiné. Ce statut, consolidé par l’annexion à la France, lui permet de développer son économie. Grenoble devient alors une ville parlementaire et militaire, à la frontière avec la Savoie.

En 1788, la population s’est mobilisée pour défendre ses parlementaires lors de la Journée des Tuiles en attaquant les troupes royales. Antoine Barnave et Jean-Joseph Mounier (à l’origine du fameux Serment du jeu de Paume) furent d’illustres acteurs grenoblois de la Révolution française.

Le développement industriel de Grenoble commence véritablement au xviiie siècle avec la ganterie et s’accentue dans la deuxième partie du xixe siècle, avec la découverte de la houille blanche. Mais Grenoble connaît sa croissance la plus forte durant les Trente Glorieuses. La tenue des Jeux olympiques d’hiver symbolise cette période de grands bouleversements pour la ville. Son développement continuant, Grenoble s’affirme aujourd’hui comme un grand centre scientifique européen. Pour ce qui est de la population, Grenoble était en 2013 la seizième commune de France avec 160 215 habitants, son agglomération la dixième de France en 2013, avec 508 201 habitants4, et son aire urbaine la onzième, avec 684 398 habitants.

Ses habitants sont appelés les Grenoblois.

 

Localisation

La commune de Grenoble est située entre les massifs du Vercors (à l’ouest et au sud-ouest), de la Chartreuse (au nord), du Taillefer (au sud-est) et de la chaîne de Belledonne (à l’est). Elle est approximativement au centre de la partie française des Alpes. La ville entourée de montagnes très proches faisait dire à Stendhal « Au bout de chaque rue, une montagne… ».

Grenoble est située dans la partie sud-est du territoire national, à relativement faible distance (à vol d’oiseau) des frontières italienne (70 kilomètres) et suisse (110 kilomètres).

L’agglomération est située sur l’axe du sillon alpin, s’étendant de Valence à Genève, et qui comprend également les villes de ChambéryAnnecyAix-les-BainsVoiron et Romans-sur-Isère.

Bien que située au confluent actuel du Drac et de l’Isère, Grenoble fut bâtie à l’origine au niveau des contreforts de la Bastille, sur un léger tertre en rive gauche de l’Isère, à son point le plus aisément franchissable et donc au premier endroit permettant d’accueillir un pont avant la confluence. L’Isère venait en effet buter contre l’éperon sud du Rachais et divaguait dans des méandres qui se déplaçaient sans cesse.

Les villages alentours étaient, quant à eux, installés à l’abri des inondations sur les coteaux des trois massifs. Ce n’est qu’une fois ces rivières canalisées que la ville connaîtra une expansion urbaine sur le reste de la plaine.

Le point zéro de départ du kilométrage se situe sur le pont Marius-Gontard. À vol d’oiseau, Grenoble se situe à 47 kilomètres de Chambéry, 71 kilomètres de Valence73 kilomètres de Gap92 kilomètres de Vienne97 kilomètres de Lyon122 kilomètres de Genève, 154 kilomètres de Turin204 kilomètres de Nice211 kilomètres de Marseille et 483 kilomètres de Paris7. Toujours à vol d’oiseau, Grenoble se situe à 14 kilomètres de la station de ski de Chamrousse, à 16 kilomètres des Sept Laux, à 17 kilomètres de Villard-de-Lans, à 25 kilomètres de l’Alpe d’Huez, à 35 kilomètres des Deux Alpes et à 48 kilomètres de La Grave. Par la route ces distances sont à multiplier par deux, environ.

Par la route, Grenoble se situe à 224 kilomètres de Turin, 320 kilomètres de Nice et à 547 kilomètres de Paris.

 

Climat

Grenoble et son agglomération sont soumis à un climat atypique : de par sa localisation dans le sud-est de la France, la ville est au carrefour des influences océaniques, continentales et méditerranéennes (étés chauds et assez secs). Toutefois, l’environnement montagneux le particularise, beaucoup plus d’ailleurs que l’altitude relativement modeste de la ville (en moyenne 213 mètres). Cette spécificité se traduit par trois grandes caractéristiques qui confèrent à Grenoble un climat unique : une amplitude thermique remarquable, un ensoleillement important, de bonnes précipitations ainsi que la présence de nombreux phénomènes particuliers (foehnmicroclimats…) :

  • Des amplitudes thermiques notables : L’entourage montagneux freine les vents et diminue leurs effets régulateurs si bien que l’amplitude annuelle est l’une des plus élevées de France (amplitude thermique de 19 °C entre janvier et juillet). Alors qu’en hiver la température peut descendre relativement bas (cependant rarement en deçà de −5 °C), en été la ville est l’une des plus chaudes du pays (plus de 35 °C sont relevés chaque année, généralement plusieurs jours de suite avec un record à 41 °C). De même, l’amplitude thermique journalière entre minima et maxima est plus marquée qu’ailleurs en raison des sommets entourant la ville. Ils favorisent avec le soleil une élévation rapide des températures en journée et permettent, la nuit, une meilleure restitution de la fraîcheur. Ainsi, les nuits sont généralement plus fraîches (excepté lors des phénomènes de foehn) et les après-midi plus chauds qu’ailleurs (comparé aux autres grandes villes voisines).
  • Un ensoleillement remarquable : De longues périodes d’ensoleillement sont observées sur le bassin grenoblois grâce à l’environnement montagneux qui limite ou empêche l’arrivée de certaines perturbations et nuages de basse altitude. La durée d’ensoleillement annuelle proche de 2 100 heures par an est à titre de comparaison légèrement supérieure à des villes comme Toulouse, Lyon ou Bordeaux.
  • Des précipitations conséquentes : Si l’ensoleillement est important, celui-ci est compensé par d’intenses précipitations. En effet, les massifs alpins, lorsqu’ils n’empêchent pas l’arrivée des perturbations, peuvent former une barrière aux vents d’ouest pluvieux, exacerbant ainsi les précipitations qui atteignent presque un mètre par an sur la métropole. L’automne est la période de l’année où les cumuls sont les plus importants. L’essentiel des précipitations proviennent de l’Atlantiqueou de la Méditerranée.

 

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.